İçeriğe geç

DECOUVERTE DE L’AUTRE SEXE (suite 1)

Kategori: Genel

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

DECOUVERTE DE L’AUTRE SEXE (suite 1)Le lendemain ma femme me fit la remarque que j’étais bizarre, un peu distant. Je lui répondis que j’étais sur un gros dossier au boulot et que j’étais un peu stressé. Elle s’approcha de moi, me fit un massage des épaules et me murmura à l’oreille « Viens dans la chambre, je vais te détresser ». Je la suivi et c’est avec les photos d’elle et Florence, les baisers et les caresses de Philippe que je lui fis l’amour violemment. Quelques semaines plus tard elle m’annonça qu’elle sortait samedi soir avec Florence pour une vente privée qui risquait de se terminer tard. Philippe m’invitait pour une soirée console. Nous ne nous étions pas revu depuis cette drôle de soirée, je n’étais pas très chaud mais nous avions dit que nous n’en parlions plus. Et puis j’imaginais que la vente privée serait très privée dans une chambre d’hôtel. Alors plutôt que de broyer du noir autant se perdre dans des jeux vidéo en picolant.J’arrivais donc chez Philippe avec une bonne bouteille de whisky. Après un apéro copieux et une bonne pizza, nous sommes passés à la console. Ayant gagné la première partie je lui proposais un nouveau verre avant d’entamer la seconde manche. Et là, à brule pourpoint, il m’annonce -Les filles vont bien s’amuser ce soir, elles sont au xxxxx. 4 étoiles, elles ne se refusent rien !-Parlons d’autre chose, tu veux bien ? Comment trouves-tu le whisky, il est bon mais il attaque un peu, non ?-Oui, c’est vrai, mais c’est ton troisième, c’est peut être pour ça. En parlant de s’amuser, si tu vas dans la chambre d’amis, tu te souviens où elle est ? Il y a une surprise pour toi.-Une surprise, en quel honneur ?-Comme ça, pour le plaisir. Me répondit-il avec un grand sourire.Je me levais péniblement et me dirigeais vers la chambre d’amis. -Tu ne viens pas.-Non, je t’attends ici. J’attends de voir si mon cadeau te plaira.Je me dirigeais donc vers la chambre un peu intrigué. Dans la chambre, surprise, je trouvais sur le lit une robe mais pas que, de la lingerie aussi et une perruque et du maquillage. Quel con pensais-je tout en faisant demi-tour. Prêt à claque la pote derrière moi je me ravisais. C’était bon la dernière fois non ? Et nos femmes n’en font elles pas autant ? Bon, une dernière fois, pour voir. Je pénétrais à nouveau dans la chambre et détaillais les « cadeaux ». Il a bon gout le bougre, ça se rapproche terriblement de mon dernier petit cadeau à Nadège : un ensemble string et sg rouge (satin) et noir (dentelle), un porte-jarretelles assorti, des bas noirs, une robe noire, à bandes blanches sur les cotés qui me semble très courte, des escarpins noirs à talons, une perruque de ma couleur de cheveux mais coupée carrée aux épaules porno izle et du maquillage. Ok, allons-y. J’ouvre la porte et annonce : « Je vais prendre une douche, j’en ai pour un petit moment ». « Ok, prend ton temps » me répondit-il. J’imaginais bien son sourire en coin.Après la douche je commençais par enfiler le string puis le sg. Il ne s’était pas trompé sur les tailles le bougre. Je mis mes chaussettes dans le sg pour lui donner un peu plus de volume. En me regardant dans la glace ainsi que commençais à bander, je détournais les yeux. Je mis le porte-jarretelles, enfilais les bas et là, l’horreur, comment font les femmes pour les attacher ? Quelle galère ! J’ai bien cru que j’allais péter un câble. Il faudra que je regarde plus attentivement ma femme pour voir comment elle s’y prend. Bon, jusque là j’adore la sensation. Un peu trop de poils visible mais bon, je suis un mec quoi. Passage de la robe. Même galère que pour les bas, comment la fermer ? Nouvelle leçon à prendre. Mais bon, je finis par y arriver. Elle est un peu courte, juste au dessus de la lisière des bas. Je mets la perruque, un peu de rouge à lèvres, du fond de teint et, surprise, du parfum. J’essaye les escarpins, les talons ne sont pas trop hauts mais c’est bizarre. Là encore, taille ok. J’essaye de marcher, ce n’est pas fameux. Mais tant pis je me lance, je sors de la salle de bain et ondulant et titubant rejoins le salon. Il m’attend sur le canapé et se lève à mon arrivée. -Je m’en doutais, cette robe et cette perruque te vont à ravir, tu es superbe.-Merci, c’est pour te faire plaisir tu sais, je me sens toujours aussi ridicule.-Mais non, tu es superbe, je te dis. Tu me fais bander, regarde.Effectivement, je vois son pantalon déformé par son sexe en érection. Je ne sais toujours pas pourquoi j’ai fais cela, est-ce moi en femme et lui me désirant qui m’a emballé, mais je me suis approché de lui, me suis collé contre lui pour sentir son sexe tendu contre moi et j’ai cherché ses lèvres. Je les ai trouvées et il m’a embrassé, je ne souvenais pas que c’était si bon. Tandis qu’il m’embrassait ses mains se sont posées sur mes épaules, ont parcouru mon dos et se sont posées sur mes fesses. Agréable sensation de ne sentir que le voile de la robe entre ses mains et mes fesses. Agréable et excitante. Bien que comprimée par le string, mon sexe s’est tendu et je sentais maintenant nos deux sexe l’un contre l’autre. Quelle sensation ! J’ai ondulé un peu pour mieux le sentir et le frottement fut divin. A tel point que je continuais doucement tandis que je sentais ses mains commencer à bouger sur les fesses, les caressant, les malaxant doucement. Je commençais à être très chaud et j’avais peur de jouir adult sikiş si ce jeu continuait, je me suis doucement écarté et lui ai demandé s’il aimerait que nous allions sur la canapé. Il a acquissé et m’a prit la main pour m’y conduire. Il s’est installé et m’a placé sur ces genoux. C’est aussi que je me retrouvais sur ses genoux, je sentais son sexe tendu contre ma fesse tandis que nous reprenions nos baisers. Il ne tarda pas à poser une main sur ma cuisse et à commencer à la caresser. Quelle sensation de se faire caresser au travers de bas ! Son autre main qui me caressait le dos descendis et entreprit de ma caresser doucement les fesses. C’était divin et très sensuel. Je commençais alors à me laisser aller à lui caresser le torse au travers de sa chemise. Ce qu’il sembla apprécier. Je m’enhardissais et déboutonnais quelques boutons pour passer sous sa chemise que je ne tardais pas à déboutonner entièrement pour être plus libre. Je découvrais son torse, ses tétons tendus, son ventre plat. Découvrir un corps d’homme ainsi était très excitant et je poursuivi mes explorations jusqu’au moment où mon poignet effleura son sexe tendu ce qui m’électrisa et lui aussi visiblement puisqu’il eut un petit frisson. Je recommençais donc la caresse ce qui eut le même effet. Sans réfléchir je descendis alors la main à la découverte de ce membre qui semblait si sensible et lorsque je le pris en main et commençais quelques mouvements il eut un grognement de plaisir. Je poursuivis donc mon massage et bientôt j’ai envie de plus, de le sentir sous mes doigts. Je déboutonnais donc son pantalon et abaissais sa braguette, je pus ainsi introduire une main dans son boxer et partir à la découverte de son membre qui me semblait avoir grossi. Lorsque mes doigts l’atteignirent et le parcoururent il eut un râle de plaisir. Je me rendis alors compte qu’il avait arrêté de me caresser tout entier concentré sur le plaisir que je semblais lui procurer. Je réussis tant bien que mal à libérer son sexe du boxer et il en jaillit comme un diable de sa boite. Je m’arrachais alors de ses lèvres pour le regarder. Il était beau, fier, tendu, le gland tout luisant et lisse. Il me sembla un peu plus court que le mien mais plus trapu. Je regardais ma main le caresser et je trouvais ça très excitant d’autant qu’il s’était adossé au canapé pour se laisser aller à mes caresses. Et puis j’ai eu une idée folle, j’ai eu envie de le gouter, de le prendre en bouche pour voir s’il était aussi doux sous la langue que sous mes doigts. Je me suis donc laissé glisser de ses genoux et me suis trouver en fasse de son sexe érigé. Comprenant mes intentions il a écarté les jambes et descendu un peu amatör porno son pantalon et son boxer pour me faciliter la tâche. Sans réfléchir j’ai commencé à lui donner quelques coups de langue, faire des bisous sur son gland définitivement très lisse. Puis je l’ai découvert sur toute sa longueur du bout de la langue. Plusieurs aller et retour ont été nécessaires. Finalement j’ai posé mes lèvres sur le haut de son gland et tout doucement je l’ai fait pénétrer dans ma bouche je l’ai gardé ainsi un petit moment en jouant avec ma langue puis j’ai commencé de lents va et vient tout en l’avalant plus profondément à chaque mouvement. Il gémissait maintenant, je sentais son sexe vibrer à chaque pénétration. J’attrapais la base de sa queue et commençais des mouvements coordonnés à ceux de ma bouche. Je salivais abondamment et la sensation était très agréable. J’adorais cette sensation de pénétration à chaque fois que je l’enfonçais dans ma bouche et cette sensation abandon lorsque je remontais. Ces gémissements lorsque je restais sur son gland que je massais de la langue. Je ne sais pas combien de temps a duré ce massage mais à un moment il a posé ses mains sur ma tête et a commencé à onduler du bassin. Entre deux gémissements j’ai entendu « Elodie, je vais jouir ». J’ai alors accéléré le mouvement de ma main et de ma bouche, lui montrant que j’avais compris et que j’étais prêt à le recevoir en bouche. Oui, je voulais le sentir jouir en moi. Ce qu’il ne tarda pas à faire dans un râle de plaisir. Je l’ai senti se contacter dans ma bouche et un liquide chaud et salé se déverser au fond de ma gorge. J’en ai avalé une partie tout en continuant à le sucer qu’à la fin de ses spasmes. Lorsque je l’ai senti rétrécir, je l’ai lâché. En relevant la tête, j’ai vu qu’il me regardait avec un grand sourire de satisfaction. « Et bien, tu suces divinement, on dirait que tu as fait ça toute ta vie. Si je m’attendais à ça. Ouaou ! Quel pied. ».Revenant sur terre, je me rendis compte de ce qui venais de se passer et le désarroi et la honte me tombèrent dessus. Si je m’attendais à ce qu’il se passe quelque chose en enfilant ses vêtements, je pensais à une séance masturbation comme la dernière fois mais pas à ça. Rouge de honte je m’enfuis me changer. En revenant, il était toujours sur le canapé, mais rhabillé. « Ecoute Franck … » commença-t-il mais je l’arrêtais.- Non, toi écoute moi. Je ne sais pas ce qui s’est passé et je m’en excuse. Je ne sais pas ce qui m’a pris. Ce n’est pas moi, ce n’est pas ce que je veux. En plus tu m’as appelé Elodie ! ».- Mais j’ai beaucoup aimé et toi aussi à ce qu’il paraissait.- Ce n’était pas moi, j’étais dans un état second, c’est surement le whisky. Je ne sais pas mais c’est trop pour moi.- Ok, je comprends. Je n’insiste pas. Merci quand même pour ce bon moment.- Merci. Bon désolé mais il va falloir que j’y aille.Sans un mot de plus je quittais sa maison pour retrouver la mienne.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk Yorumu Siz Yapın

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

kurtköy escort ankara escort sakarya escort sakarya escort ısparta escort trabzon escort ardahan escort balıkesir escort kayseri escort edirne escort çorlu escort kastamonu escort ığdır escort konya escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort porno izle sports betting bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis porno izle erdemli escort sakarya escort sakarya escort webmaster forum niğde escort ödemiş escort ordu escort osmaniye escort pendik escort sakarya escort atakum escort samsun escort sincan escort sinop escort hd porno izmir escort bayan serdivan travesti