İçeriğe geç

Lilly est elle une dominatrice où une soumise?…

Kategori: Genel

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Lilly est elle une dominatrice où une soumise?…Souvent on me pose la question … soumise ou dominatrix ?Bah, un peu des deux en fait…cette histoire se déroule sur deux chapitres ou je mets en scène via des fantasmes mes deux tendances. Chapitre 1 , Lilly en mode soumise: Il était confortablement assis dans un fauteuil d’une place et me fixait d’un regard perçant tout en tenant une cravache de ses deux mains en signe de menace et de domination sur moi. Il se servait de son bras gauche pour tapoter sa cravache dans sa main droite , elle était en mouvement pour bien me faire comprendre qu’il n’allait pas hésiter a s’en servir contre moi et ça commençait deja a bien m’exciter…Il s’était finalement levé et s’avança vers moi avec une démarche sure, affirmée, mais lente.Il tourna ensuite autour de moi comme si j’etais sa proie tout en regardant bien attentivement mon corps de haut en bas. Il s’était mis derriére moi pour soulever ma robe avec sa cravache dans le but de voir ma culotte. Le vetement etait deja trés court car il découvrait deja la casi totalité de mes jambes mais il voulait en voir plus … Nous étions en été, en pleine nuit. La chaleur étouffante due a un soleil trop agressif de la journée avait laissé place a une douce fraicheur de soirée estivale. Les fenêtres étaient entre ouvertes , le vent faisait de temps a autre entrer la bonne odeur des sapins qui entourait son manoir. Il n’avait allumé que deux chandeliers de quelques bougies , mais il n’en necessitait pas plus puisque la pleine lune éclairait la piéce a travers le voilage des fins rideaux .Il decida enfin de rompre le silence : “Déshabille toi” , me lançait t’il sur un ton froid et autoritaire.Je me suis vite retrouvée devant lui en culotte et soutien gorge, ma mini robe ample bleue turquoise était trés simple et rapide a enlever . “Ecarte ” me disa t’il …Il passait sa cravache entre mes jambes, a l’interieur des cuisses, il me carressait sans le faire de ces propres mains. J’avoue que cela m’excitait au plus haut point. Il montait sa cravache tout le long de ma jambe jusqu’a ma chatte.Il frottait sa cravache sur mon minou encore recouvert par ma culotte par des mouvements qui allait de l’avant et de l’arriére. Ses frottements commençait a me faire mouiller de plus en plus. Il se recule un peu et fixe ma culotte… Juste aprés avoir ricané a propos de choix de lingerie qui m’habillait: “Tu portes une culotte vraiment haute… c’est pas une gaine pour effacer un petit bidon a travers les vetements ça…? hahaha…montre moi ça, je veux voir …” Je lui coupe la parole en lui disant :”C’est ce que vous m’avez dit de mettre ça par mail que ça vous excitait, maintenant ça vous fait rire ??” “Je dois vraiment refaire toute ton education petite peste ! et en plus tu oses me répondre ! ” Il se remis sur le canapé , me regarda sévèrement en me sommant de venir sur ses genoux … je me prenais une volée de fessées et il me dit “La prochaine fois que tu prends la parole sans mon autorisation , ce n’est pas des gentilles fessées que tu auras , ce sera des coups de cravache sur ton gros cul… c’est compris ? “”Oui , c’est compris” “Oui qui? espéce de mal elevée ?!!” me disa t’il en me pinçant les fesses”Oui maitre” Quand il a fini de me corriger , il me dit de m’asseoir sur ses genoux et m’ordonne d’enlever mon soutient gorge, c’etait bien le seul vetement qui m’habillait encore.Il travaillait mes seins avec douceur mais fermeté. Il soupesait energiquement ma poitrine sans me faire mal. Il s’occupait de mes tétons , dés qu’il avait réussi a me les faire pointer , il les mordillait de plus en plus pour tester ma résistance… il n’attendait qu’un cri de douleur de ma part pour lui signaler ma limite. Il m’a punie pour avoir échappé un bruit de ma bouche, mais en même temps c’est ce qu’il voulait , me faire souffrir…Il claqua des doigts pour me faire comprendre que je devais me mettre a quatre pattes sans delais. Il m’interdit de bouger d’un pouce jusqu’a ce qu’il revienne, il quitta la pièce sans un mot d’explication.Quelques minutes plus tard , il était revenu avec une boite altınözü escort de gateau qu’on donne a la boulangerie. Il y avait deux tartelettes aux fruits rouges recouverts de chantilly et deux grosses part de fondant au chocolat. Je devais me mettre a quatre pattes devant lui, a ses pieds, et tout bien finir jusqu’a la dernière miette. Il me parlait avec autorité, faisait des commentaires sur mon physique tout en caressant mon ventre qui pendait vu ma position , et de temps en temps, il prenait fermemant mes hanches larges dans ses mains pour les malaxer, les secouer…”Regardez moi ça, comment elle est devenue grosse. C’est ce qui arrive quand on est trop gourmande, aprés on gonfle de partout…”Tu vas être sage et tout bien finir , les femmes comme toi avec de jolie formes , je m’amuse a les faire grossir encore plus, tu ne demandes pas mieux espéce de petite salope qui aime m’excité avec ses jolies rondeurs” “Je ne t’ai pas apporté de gamelle , c’est pour les chiennes ,toi tu es trop grosse pour en etre une , tu es une vache , une enorme vache même qui n’arrete pas de grossir…” ” Si tu continue comme ça, tu finiras obèse … mais tu sera sévèrement punie si tu en arrive la, je te ferai transpirée pour que tu reperde tout tes kilos ” Mon maitre ne cessait de me mettre la honte sur mon poids et ma gourmandise tout en m’obligeant a engloutir ces gateaux… j’étais a quattre pattes , je mangeais avec mes doigts , j’en mettait partout. Jamais je me suis sentie aussi humiliée et excitée en même temps. J’avais cedé a mes plus bas instinct et je voulais en rien arreter , au contraire , j’etais si émoustillée , que je continuait a engloutir ses gateau tout en écoutant les vexations du maitre en même temps. Des gouttes de cyprine dégoulinait de ma chatte , le maitre le voyait et continuait de plus belle , il aimait ma docilité et bandait de plus en plus dur.Quand j’eut tout fini, il passait ses doigts sur mes lévres salies de chocolat et de chantilly. Il les mis dans ma bouche pour que je nettoie. Il aime ma façon de téter ses doigts epais et longs et spontanement, il me met son noble sexe dans sa bouche. ” Tu aime avoir la bouche pleine grosse gourmande… je le sais” Il faisait des commentaire positifs sur ma façon de sucer ,trés positifs même. D’un coup, il a fermé ses yeux et a pencher sa tete en arriére pour ne plus dire un mot.Le jour commençait a poindre , le ciel etait deja passé de la couleur noire a bleue trés foncée , mais on en avait pas fini pour autant… mon maitre n’avait pas encore glissé son sexe de dominant dans ma petite chatte bien mouillée et bien ouverte a cause d’exquis preliminaires bien humiliants.L’un comme l’autre on voulait réaliser nos fantasmes. Monsieur voulait s’encanailler avec une “meuf de quartier” et moi je voulais gouter au sexe d’un aristocrate… On s’etait deja bien chauffé sur le net avec des mails trés coquins. Il a compris ce que j’attendais de lui … je voulais me faire dominer par un homme plus agé que moi, avec de l’experience pour etre sure que cela soit bien fait. De son coté , il aurait voulu aller plus loin dans la torture et la domination , mais il a bien entendu le fait que je voulais que cela reste tout de même soft. Il a été emerveillé par les photos de mon corps que je lui avait envoyé par boite mail.J’etais casi nue ou avec un petit minimum de vetements , mais assez pour qu’il devine mes formes , sans pour autant lui devoilé mes parties intimes sur photo. Il a particuliérement préféré celle ou j’etais les seins nus, ne portant qu’une veste de survetement noire a capuche avec la fermeture entiérement ouverte pour lui montrer ma poitrine généreuse ainsi que mes tétons un peu travaillés. Il m’avait ce soir en chair et en os devant lui , il pouvait enfin me toucher, me palper et glisser son sexe dans le mien. Il m’allonge sur le lit et m’attache les deux bras et les deux jambes a ses barreaux pour que je ne puisse plus bouger mais m’offrir docilement a lui. Il me baillone pour ne pas que ces voisins et son personel soient reveillés par une heure aussi matinale, antakya escort parcequ’il a envie de me prendre avec beaucoup de fougue et prevoyait que j’allais vraiment crier de plaisir et de douleur mélangés. Il commence a faire des commentaires sur ma petite chatte bien serrée ,toute mouillée et trés chaude aussi… et projettait l’idée de m’écarter encore plus mon vagin lors de nos futures séances. Il faisait de divins va et viens dans ma chatte , mon plaisir montait de plus en plus… il était sur moi tel un dominateur et me fixait d’un regard casi glacial et moi je me soumettais , en pleine jouissance. Heureusement qu’il m’a boyonné, car je disait des cochonneries vraiment honteuse sous l’effet de l’excitation et de la jouissance sexuelle. Il a vite compris que je décollait au plus haut point et que je lachais de obsenités de ma bouche.Il a donc eu l’idée de me liberer la bouche pour entendre tout ce que je disais”Oui, je suis votre grosse salope , vous me faites tellement jouir…aaah, c’est bon…. je ferais tout ce que vous voudrez tellement vous me faites du bien … défoncez moi comme la pire des truies oh oui …je vous appartient, je vous appartient” Aprés avoir raler et ejaculer mon maitre se pose sur mon corps. Il me dit que lorsque je serai a peine reveillée d’ici plusieurs heures, il exigera une bonne pipe matinale pour bien commencer sa journée. Chapitre 2 : Lilly en mode dominatriceMon soumis est à genoux , vétu d’un simple boxer et m’attends dans le salon sans bouger jusqu’a ce que je finisse de me préparer dans la salle de bain … je suis vraiment motivée a lui faire payer trés chér ma mauvaise humeur du jour.D’habitude , je suis plutot du genre a lui faire subir des humiliations psychologiques , mais la, vu mon degrés d’enervement , il va désormais se rendre compte que j’ai autant de force qu’un mec! Nous sommes chez moi, en plein aprés midi, les talons de mes cuissardes claquent sur le parquet pour annoncer mon arrivée. Il me regarde , admiratif, alors que de mon coté, seul le mépris le plus singulier se lit dans mon regard. “Tu es belle ” me disa t’il Il s’en est pas fallu de plus pour qu’il fasse monter ma colère d’un cran:”Mais pour qui tu te prends a me faire des commentaires sur mon physique sans que je te demande quoi que se soit ? t’es malade ou quoi ??!!!! Je lui décolle une grosse giffle, si forte que sa tête tourne du côté gauche,puis il me regarde les yeux équarquillés d’etonnement, mais vu le regard mittraillant que mes yeux bleus et gris lui portent , il finit pas baisser la tête: “Pardon… je… je….”Je QUOI ??!!! “je ne voulais pas t’enerver , je suis désolé” “Mouais… ça va pour cette fois. Alors que l’on soit bien clair, si il y a bien une chose que je deteste , c’est qu’un homme se prenne la liberté de me faire des commentaires sur mon physique… que ce soit en positif ou négatif , je ne veux rien savoir, vous n’avez que ça a me dire ou quoi?…des t’es belle, t’es pas belle… bande d’abrutis.” Je tournais autour de lui , decidée a l’embrouiller pour qu’il ne sache même plus quel comportement avoir, ni quoi dire.Je me met devant lui et je lui demande “Tu les aimes mes jambes? Il hesitait a me repondre , vu le savon que je lui ai passé quelques minutes auparavant…il les regardait ne sachant que dire. Aprés mure reflexion , il me répond timidement “oui, tu as de belles jambes …elles sont longues , ça fait vraiment beau des jambes d’un métre” Suréxcitée je lui hurle “mais quel con ! mais quel con ! … j’ai jamais vu ça ! vas y sort le métre qui a dans le tiroir la ! Il s’exécute sans broncher et reviens vers moi avec le ruban. “Bon, tu vas les mesurer par toi même mes jambes, histoire que je te mette bien face a ta connerie” “C’est 94 centimétres plus exactement…Il s’était trompé de 6 centimétres…donc ça lui valait 6 coups de talons enfoncés profondément dans son anus. Soudain, on sonne a la porte , c’était mon amante.”Aw!… je suis trop contente de te voir , viens , je vais te présenter a l’autre débile la ” “Dis bonjour à mon amie, espéce de arsuz escort mal poli” Etonnée de voir un homme chez moi, elle me demande ce qu’il faisait la … je lui reponds de ne pas s’occuper de lui et de faire comme ci il n’existait pas. Sous les yeux excités du soumis, je fais l’amour a mon amante. Je l’embrasse en la poussant doucement sur le lit. Je souléve sa mini robe évasée pour lui caresser l’interieur des cuisses. Je lui laisse, pour commencer, sa culotte en faisant plein de baisers sur sa chatte charnue. Elle commence a miauler et j’ai une irresistible envie de m’occuper de ses gros seins. Je la déshabille completement , de mon coté , j’enleve rapidement mon body en velour vert pour sentir au plus vite son corps sur le mien. Je m’allonge sur elle en bougeant de gauche a droite pour profiter pleinement du moelleux de ses formes. Je téte par la suite ses seins goulument en faisant plein de bruit avec son téton dans ma bouche. Elle me caresse les cheveux avec une douceur absolue et me dit que je suis son petit chaton et qu’elle veut aussi s’occuper de moi.Elle se met sur moi et malaxe suavement mes hanches et vue la largeur, y’a de quoi faire, ça a duré un bon petit moment et j’ai adoré ça. J’aime bien quand une nana me touche , j’ai vite remarqué que les caresses de femmes sont toujours plus douces que celle des hommes, pourquoi ça, franchement j’en sais rien , mais c’est un constat. J’ai tapoté son sexe et nous étions toute aussi humide l’une que l’autre…aprés un bon 69… enfin, si on peut appellé ça comme ça , je l’ai doigté comme jamais. J’y suis allée a crechendo en commençant avec un doigt , puis deux, puis trois. Aprés avoir fait de simple va et viens dans son minou chaud et humide, j’ai gigotté mes doigts en les laissant profond dans sa chatte. Elle n’arretait pas de jouir et j’aimais entendre ça. J’aime quand le plaisir est partagé entre les deux partenaires, j’aime donner et recevoir… Aprés tout ces preliminaires , je voulais avoir quelquechose de gros et de dur entrer et sortir de ma chatte. Je m’approche du soumis en lui disant “je suis suréxcitée , je veux avoir un gros truc dans ma chatte , léve toi “Il avait une bosse au niveau de son boxer que je tapote , je fini par le déshabiller completement et je dis a mon amie “regarde, il bande comme un cochon” Elle ricanait un peu, et je lui dit , attends, on va se marrer encore plus. “Regarde soumis dans ma chatte , touche la, profites en, c’est pas souvent que je t’y autorise… t’as vu comme c’est mouillé… et tu dois faire comment quand c’est comme ça ? “”Heu… te pénétrer ?” “Pffff… mais tu n’es vraiment qu’un imbecile… va me chercher le gode plutot , mais qu’est ce que tu m’enerves aujourdhui… tu le fais exprés ou quoi ? attends, ce que tu vas te prendre quand elle sera partie !!!” Sous les yeux excités et frustrés du soumis, nous nous sommes finies au gode. Lorqu’elle est partie , je me suis retrouvée face a lui , il avait la tete baissée et redoutait le pire. Je lui tends un objet emballé dans un beau papier cadeau et je lui dit avec un sourire ironique “ouvre, c’est pour toi” Il defait le papier et découvre une ceinture , je lui ordonne de se mettre a quattre pattes pour lui montrer comment on s’en sert. Aprés plusieurs coups bien violents en silence je lui dit : oui je sais, je ne suis vraiment pas sympa avec toi , mais tu ne demandes pas mieux n’est ce pas ? Il me réponds “oui j’aime ça, mais des fois je trouve que tu vas un peu loin “Je le fusille du regard “comment ça ?!! tu reveux des coups ou quoi ?” en lui tirant les cheveux au point de faire basculer sa tete a l’arriére.”Non, non, te t’enerves pas , mais depuis que nous nous fréquentons , tu ne m’as laissée pénétrer ta chatte que 2fois, j’ai beaucoup aimé , je ferait n’importe quoi pour qu’on le refasse, a chaque fois que l’on se voit je fais toujours de mon mieux en espérant que …”Je lui coupe la parole sans ménagement “On ne t’as jamais appris qu’il ne faut pas trop abuser des bonnes choses ? Me passer dessus ça se merite, aller, rentre chez toi , je t’ai deja assez vu comme ça pour aujourdhui.”Un vrai maso qui paye pour tout mes ex… je suis partagée entre dégout et admiration de le voir aussi pret a tout. Temps qu’il ne comprendra pas que venant de moi ,il ne récoltera que de la frustration , il aura encore beaucoup d’occasions de se faire humilier de son plein grés…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk Yorumu Siz Yapın

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

kurtköy escort ankara escort sakarya escort sakarya escort ısparta escort trabzon escort ardahan escort balıkesir escort kayseri escort edirne escort çorlu escort kastamonu escort ığdır escort konya escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort porno izle sports betting bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis porno izle erdemli escort sakarya escort sakarya escort webmaster forum niğde escort ödemiş escort ordu escort osmaniye escort pendik escort sakarya escort atakum escort samsun escort sincan escort sinop escort hd porno izmir escort bayan serdivan travesti