İçeriğe geç

la cousine de ma mere

Kategori: Genel

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

la cousine de ma mereCelle la aussi c’est du vécu , mais vous n’êtes toujours pas obligés de me croire .Pour celles et ceux qui n’ont pas lu ma première histoire , je vais me présenter .Je suis algérien , j’ai 29 ans ,et j’habite la banlieu algéroise.Cette histoire elle commence avec une invitation , elle a été reçu par ma mère , a l’occasion d’une fête organisée par son oncle pour célébrer le mariage de sa petite fille,qui devait avoir lieu l’été dérnier ,moi personnellement je n’aime pas les mariages , ou tout autre célébration qui oblige toute la famille a se réunir , je suis comme ça .Je disais donc, ma mère a été invitée, et comme elle ne pouvait pas y aller seule, il fallait que quelqu’un l’accompagne, c’est-à-dire ; moi.Elle a dut me supplier pour que j’accepte, et c’est comme ça que je me suis retrouvé debout a 5 h du matin, en partance pour un village qui se trouve a 200 km d’Alger, pour une durée de trois ou quatre jour.Arrivés la bas , on se retrouve face a une immense maison , mais pas du genre châteaux , ou même villa en un seul bloc , c’était une maison sans étages , elle aurait put faire 6 ou 7 étages , mais elle était toute en planeur , on aurait dit un cartier , il y’avait une quarantaine de chambres eparpiées , avec des rues en guise de couloirs a ciel ouvert , le tout entourée par un mure immense , sa se voyait que ses propriétaires étaient riches .Et a notre arrivée et on est accueillis par l’oncle de ma mère et ses enfants, qui avaient tous entre la trentaine et la quarantaine ou même plus je crois, ils étaient sept ou huit, et leurs enfants, c’était une grande famille. On s’embrasse, on se dit des trucs du genre : comment sa va ? , et vous avez fait bonne routes ? , et d’autres choses du genre, âpres ça , ma mère reste avec les femmes , et moi je suis libre d’aller ou bon me semble, a l’intérieur on aurait dit une fourmilière , tout le monde était occupé a faire quelque chose , les hommes déplaçaient des tables , des chaises , et les femmes allaient et venaient tout aussi occupées , moi je donnai des coups de mains a des gens , qui étaient en train de déplacer des truc de temps en temps , si non j’était Assi a une chaise , dans un coin retirée d’où je pouvais voir tout le monde , et une femmes en particulier , qui fessait d’ailleurs partie du comité d’accueil , je ne connais pas son nom , mais je sais que c’était l’une des cousines de ma mère .En particulier parce que des notre arrivée , j’ai sentis qu’il y avait un truc entre nous , a la façon dont elle me regardait je savais qu’il y avait un diyarbakır escort truc, elle devait avoir plus de quarante ans , c’était une belle femme robuste , dans les 1m 70 , avec une forte poitrine , et avec de belles jambes bien blanches, bien rasées , que j’ai vue au travers de la fente de sa djebba , toujours cette histoire de djebba , et sa va sans dire, mais le cul automatiquement il suit toujours le reste, je savais qu’elle était mariée, qu’elle avait des enfants plus ou moine de mon âge, et je savais que c’était la tente de la fille qui allait se marier.Je disais donc que j’étais Assi sur une chaise a l’écart, et de temps en temps je la voyais de loin qui allait et venait, et a chaque fois elle me cherchait du regard. Et alors moi qu’est ce que je fais ? Je choisit un autre endroit toujours à l’écart, mais plus prés de l’endroit ou elle allait et venait. et elle va , et elle vient , tout en se trémoussant , et puis et c’est ce qui a finit de m’achever , quand elle passe prés de moi , elle remonte la fente de sa djebba jusqu’à la cuisse, qui découvre une cuisse bien ferme bien blanche, la elle m’a tuée, j’était pas loin de la syncope , j’en bavais littéralement ,j’était en ébullition , et elle ! Elle était toute contente de voir l’état dans lequel elle ma mis.La je me suis dis : il que je fasse un truc , je dois tenter quelque chose, je sais que c’est pas bien d’avoir des vues sur la cousine de sa mère , et que c’est comme si c’était de l’i****te , les musulmans ne sont pas sensé faire ce genre de choses , mais moi j’y peut rien , je suis comme ça, plus tu me dis : il faut pas faire ceci ou cela , plus j’ai envie de le faire, mais faut le dire aussi, elle aussi a sa part de responsabilité dans cette histoire.Alors moi qu’est ce que je fais ? je fais ce que je fais a chaque fois , je la regarde lentement de haut en bas avec un regard envieux , et je fais : hummmmmmmm , mais c’est pas juste un grognement, c’est comme un soupir , sa doit exprimer le désire, la plus part du temps sa marche, et je prend une direction donnée ver une partie de la maison qui me semblait déserte, donc c’était une sorte d’invitation a me suivre, et elle , elle sourit, je savais qu’elle avait comprit .Et je marche sur une trentaine de mètre jusqu’à ce que j’arrive a une sorte de petit carrefour a même la maison , je trouve un coin sombre et j’attend , 5 minute rien, 10 mn 30 mn et toujours rien, je crois que je suis restée une heure a attendre sans que rien ne se passe, elle n’était pas venue, vous devez vous en douter de escort diyarbakır ma réaction ; j’était frustré, Apres ça je me suis dirigé vers l’endroit que l’on ma indiquée pour dormir, et je me suis couchée ,j’était dégoutéeLe lendemain a 5h j’étais debout, je suis sortis prendre un petit déjeuner dans un café, a 6h j’étais de retour.Et d’âpres vous quelle est la première personne que je rencontre en rentrant ? ………..c’est elle.Je souris, je lui dis : bonjourBon jour, t’as bien dormis cette nuit ?Je lui dis que ouiEt on échange quelque banalités du genre qu’est ce que tu fais dans la vie et tout, et âpres ça elle est partie faire ce qu’elle allait faire avant que je ne vienne l’interrompre.Moi j’étais déçu, je me suis dis que peut être je m’étais fait un film , ou qu’elle voulait juste me chauffer sans avoir l’intention d’aller plus loin , alors ne sachant pas ou me mettre je suis retournée a ma place d’hier, celle qui était a l’écart, et d’où je pouvais voir tout le monde, la chaise était toujours la, je m’installe, je fume une cigarette tout en buvant mon café, c’était désert, tout le monde dormait .Et qu’est ce qui se passe ?eh ben la voila qui remet ça, elle va, elle vient, et elle me refait le même truc avec la fente qui remonte jusqu’à la cuisse, et moi comme la veille j’étais dans tout mes états, je bave, je soupir, mais tout en sachant que ça n’ira pas plus loin, alors je me dis autant se rincer l’œil c’est mieux que rien, je pourrais toujours me branler en pensant a elle.La aussi vous n’êtes toujours pas obligés de me croire, mais je vous jure qu’elle me refait le même genre d’invitation que je lui ai fait la veille, elle passe devant moi, elle remonte sa robe, mais cette fois c’est jusqu’au raz de la culotte, (je croyait que mon cœur allait s’arrêter) et comme moi la veille, elle prend une certaine direction, moi j’était en irruption, j’était content, je savais que j’allais baiser avec elle, Je la laisse prendre un peut d’avance le tempe de m’assurer que personne n’était dans les parages, ou remarqué notre manège, et je la suit, j’arrive dans une petite coure elle n’y était pas, je m’arrête et je cherche dans toutes les directions ou elle pourrait bien être, a ce moment la j’entend une porte qui s’ouvre derrière moi, je me retourne, elle était la .Elle me sourit, et comme si de rien n’était elle me dit : tu peux me donner un coup de main ?Je ne réponds rien.je me dirige vers elle , elle me précède, je la suis et je me retrouve dans une sorte de débarras ou étaient entreposés, des machines a coudre, diyarbakır escort bayan des vieux téléviseurs, et des frigidaires plus ou moins en bon état ,je jette un dernier coup d’œil pour m’assurer que personne ne nous a suivis, et je referme la porte.Elle me dit : tu veux bien m’aider à déplacer ce truc ? Je ne savais même pas de quoi elle parlaitEt elle c’était mise d’un cote du truc en question, et elle essayait de le déplacer, moi je ne voulais pas perdre mon temps à faire semblant, sa sert a rien.Je me colle derrière elle et je l’entoure de mes deux mains, avec une main qui va caresser son énorme poitrine, et des deux doigts de mon autre main je lui caresse son vagin tout en lui embrassant le cou.Elle s’est tout de suite laisser faire. Apres quelque minute ,je la retourne et je la met dos contre le mur, je me met a genoux et je lui renifle le vagin, âpres je lui soulève sa robe, et c’est elle qui baisse sa culotte ,mais je commence a la lécher en commençant par le genou en remontant ver l’intérieur de le cuisse tout en continuant ver son vagin ,elle avant même que je n’arrive a son vagin elle tressaillait déjà ,j’y arrive enfin, je fourre mon visage entier dedans , et je commence a la lécher, elle a adoré ça ,elle n’était pas en train de crier, mais tout était étouffée, elle vibrait de plaisir , des fois elle chuchotait en me disant de continuer, et âpres 5mn je la retourne, elle s’appuie sur une machine a coudre, et je la baise, et a chaque fois que je sentais que j’allais jouir je ralentissait le temps que sa redescende, pour faire durer le plaisir, ca a durée une vingtaine de minute, a la fin je lui ai demandé si je pouvais jouir a l’intérieur ,elle m’a dit :nonAlor je suis sortis et j’allais lui jouir sur les fesse comme dans les films, elle n’a pas voulu, j’ai finalement joui contre le mure, mais putain quel bonheur !Elle remonte sa culote, elle s’arrange les cheveux, elle se dépoussière, je fais de même, elle entre ouvre la porte jette un coup d’œil a l’extérieur, et elle me dit de ne pas sortir tout de suite derrière elle, et elle sort, j’attends encore un peut et je sors.Apres que la fête se soit passée, le lendemain au moment de repartir, les mêmes qui sont venus nous accueillir sont venu nous dire au revoir, elle était parmi eux, on s’était souris avec des regards pleins de promesses, et il y’avait un jeune aussi qui fessait partie de leur famille qui nous a souhaiter bon retour, il devait avoir mon âge.Puis on a pris le chemin du retour, et pendent le trajet j’ai demandé a ma mère : c’est qui le jeune qui était avec eux qui était comme ceci comme cela ?Lui ?c’est le fils de taos ma cousine_c’est qui taos ?_c’est celle qui est comme ceci comme cela…………Et c’est comme ça que j’ai su son nomEt depuis ce jour je ne rate aucune des fêtes familiales.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk Yorumu Siz Yapın

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

kurtköy escort ankara escort ısparta escort trabzon escort ardahan escort balıkesir escort kayseri escort edirne escort çorlu escort kastamonu escort ığdır escort konya escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort porno izle sports betting bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis porno izle erdemli escort sakarya escort sakarya escort webmaster forum niğde escort ödemiş escort ordu escort osmaniye escort pendik escort sakarya escort atakum escort samsun escort sincan escort sinop escort hd porno izmir escort bayan serdivan travesti