İçeriğe geç

La romance d’un dépuclage (5ème épisode)

Kategori: Genel

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

La romance d’un dépuclage (5ème épisode)Cette cinquième romance fait suite à de précédents récits :1ère et 2ème romance : https://fr.xhamster.com/stories/romance-dun-d-pucelage-et-sa-suite-9354573ème romance : https://fr.xhamster.com/stories/romance-dun-d-pucelage-3-me-partie-9582494ème romance : https://fr.xhamster.com/stories/la-romance-dun-d-pucelage-4-964673A lire de préférence dans l’ordreLa romance d’un dépucelage ( 5 ) (4 pages)Après cette escapade coquine sur la plage, le retour au véhicule se faisait à nouveau par le petit sentier bordant la pinède. Patrick et Clémence marchaient mains dans la main, tels deux amoureux. Clémence chaloupait agréablement dans sa jolie tenue, tee-shirt blanc, moulant joliment son buste de femme, petite jupe en Jean serrée et surtout, mules avec un léger talon. Clémence se sentait libérée, beaucoup plus sereine en femme qu’au trajet allé. Son corps et son esprit se révélaient être en parfaite harmonie avec ceux d’une femme. Malgré tout, dans la conversation avec son chéri, elle lui avouait que les deux strings qu’elle portait lui étaient quelque peu inconfortable et qu’elle aimerait bien se libérer de l’entrave serrée de celui en latex. Soucieux de son bien-être, Patrick prenait note et l’invitait pourtant à rester ainsi jusqu’à la voiture.Le parking était calme en ce milieu d’après-midi. Leur voiture était stationnée dans un coin reculé et calme. Les deux amoureux étaient pour ainsi dire seuls et cachés. Patrick jouant la galanterie, allait ouvrir la portière côté passager pour inviter sa demoiselle à s’installer. Mais juste avant de s’asseoir, Patrick enlaçait sa bien-aimée et commençait un baiser charnel. Ce couple, appuyer contre la voiture, en train de lascivement s’embrasser, offrait un spectacle bien érotique. Patrick retenait debout Clémence tout en lui relevant doucement sa minijupe. La jupette était maintenant totalement repliée sur ses hanches et laissait apparaître ses jolies fesses, totalement à l’air libre. Heureusement qu’ils étaient cachés, à la fois par la portière et la voiture elle-même. Patrick se baissait devant elle et plaçait délicatement les mains sur le bas-ventre de sa bien-aimée. Avec précaution, il faisait glisser le premier string, le string de bain. Le string en latex, encore en place, maintenant toujours très serré les parties génitales de Clémence. C’était avec encore plus de précaution que Patrick passait les mains dans le dos pour desserrer doucement le fermoir qui maintenait très serré le string en latex, plaquant ainsi le sexe masculin de Clémence. Une fois l’arrière du string relâché, il faisait glisser le string latex le long des longues jambes de Clémence.Le sexe de ataşehir escort Clémence était ainsi tout nu. Son pénis était d’une couleur rose foncé, comme un manque d’oxygénation et présentait des marques de plis boudinés. C’était certainement le fait d’être resté ainsi étranglé trop longtemps par le string latex. Ce sexe était par ailleurs, ridiculement petit, comme ratatiné sur lui-même. C’était avec une infime précaution que Patrick prenait en main ce sexe endolori. Comme pour le réanimer, il le prenait en main délicatement et opérait un petit massage décontractant. Clémence éprouvait un grand plaisir de sentir ainsi son pénis revivre. Patrick opérait maintenant des petits gestes qui s’apparentait à une petite masturbation. Pourtant, ce pénis ne prenait pas de volume pour l’instant. Patrick continuait cette fois en décalottant délicatement le gland. Il maintenait le gland à nu et le mettait entre ses lèvres. Sa langue chaude venait de s’enrouler lascivement autour. Clémence avait cette fois une vraie sensation de délivrance et appréciait ce délassement buccal. Patrick suçait et appréciait avec gourmandise le goût d’un sexe resté trop longtemps enfermé. Plus qu’une fellation, cette succion redonnait tout simplement vie à un pénis qu’elle avait dû cacher et oublier depuis le début de la matinée.Patrick avait à peine fait bander le pénis de sa chérie. Du coup, il s’arrêtait et ajustait la minijupe en Jean le long des cuisses de sa complice. Ragaillardie, Clémence se sentait mieux ainsi, libérée de son entrave. Sans avoir mis la moindre lingerie, Patrick décidait de la laisser ainsi toute nue sous sa jupette. Ils prenaient alors place dans la voiture pour s’en aller. Avant de se mettre à rouler, Patrick se faisait plaisir en regardant l’entrecuisse de sa bien-aimée. Assise, Clémence avait le choix de serrer les cuisses pour cacher son pénis, ou au contraire, d’entrouvrir un peu et de laisser légèrement visible le bout de son pénis. En effet, la jupette devenait trop courte dans cette position assise. Ils en riaient et quittaient le parking complice de cette petite exhibition. Vingt minutes plus tard, ils arrivaient dans zone commerciale d’une petite ville toute proche.Patrick se garait cette fois sur le parking d’un grand magasin de sport. Il confiait à Clémence son envie de poursuivre les jeux érotiques avec sa bien-aimée à l’intérieur de ce magasin, sans en dire plus. Clémence avait fait très attention en sortant de la voiture en ouvrant très peu les cuisses. Malgré cette attention, elle s’apercevait, qu’un instant, le bout de son sexe avait été visible. Rapidement debout, elle avait ajusté la minijupe pour faire disparaître ce petit appendice ümraniye escort masculin. Patrick ne perdait pas une miette des agissements pudiques de sa bien-aimée. Ils marchaient maintenant tous les deux vers l’entrée de la boutique. Clémence sentait son pénis se balader dans le vide, tandis qu’elle marchait. L’instant, le lieu et le stress empêchait Clémence d’avoir la moindre érection. Ce n’était que mieux pour elle, ça lui permettait de se concentrer son attitude féminine à avoir. Dans les rayons d’articles d’habillement féminin du magasin, le couple s’attardait sur un débardeur de sport à fines bretelles, dos très échancré. Patrick lui faisait remarquer qu’elle pourrait l’essayer, le trouvant joli et très sexy. Le couple, muni du débardeur à la bonne taille, se rendait alors dans le couloir des cabines d’essayage. Ils choisissaient la dernière dans un but de discrétion. Une fois glisser à l’intérieur, Clémence allait commencer l’essayage. Elle quittait son tee-shirt sans manche pour enfiler le débardeur du magasin. L’échancrure au niveau du dos laissait apparaître le soutien-gorge de bain qu’elle portait en dessous. Porte entrouverte, Clémence faisait la coquette pour se dévoiler devant son amant et lui demandait ce qu’il en pensait. Patrick ne disait rien au sujet du débardeur. Il tenait la porte entrouverte, appréciant la prestation de Clémence.Il lui demandait alors de bien vouloir enlever sur le chant sa minijupe en Jean. Clémence s’exécutait de bonne grâce, toute contente de s’exhiber devant son chéri. Malgré le stress de la porte ouverte, Clémence ressentait une vague d’excitation l’envahir. Patrick lui demandait maintenant de se masturber. Clémence obéissait en entamait une masturbation de son pénis. Face à la porte de la cabine essayage, Clémence se masturbait de plus en plus vigoureusement et s’enivrait de la scène d’exhibition qu’elle offrait. Elle oubliait qu’elle était en femme, seul son plaisir masturbatoire lui était à l’esprit. Patrick appréciait toujours ce qu’il regardait, d’autant qu’il voyait les fesses nues de Clémence dans la glace, derrière elle. Clémence offrait maintenant un sexe qui tenait tout raide devant elle. Le gland était bien gonflé par le désir. Ce mélange de virilité sur une silhouette efféminée rendait Patrick fou de bonheur. Heureusement, personne dans le magasin ne venait perturber la scène de jeu. Patrick l’encourageait dans sa pignole et se régalait des longues minutes d’observer de sa dulcinée. Il lui demandait de se retourner afin de lui offrir ses fesses et l’invitait à se regarder dans la glace.Clémence découvrait, face à la glace, son image impudique. Elle prenait aussi, un grand plaisir kartal escort à se regarder, sous le regard complice de son chéri. Patrick lui indiquait de bien s’approcher de la glace et de se laisser aller à l’éjaculation quand elle le voulait. Clémence était en fait déjà sur le point de jouir. Prise de spasmes, elle éjaculait devant le miroir. Les deux premières giclées venaient de s’étaler sur la glace. Quelques gouttes finissaient de tomber sur le sol de la cabine. Patrick admirait la scène de sa belle salope s’étant masturbée et s’étant laissée éjaculer contre le miroir. C’était fantasmant de voir la glace souillée par la semence de sa chérie. Clémence reprenait ses esprits, regardant sa belle queue encore tendue vers le miroir, face aux giclées qui dégoulinaient sur la paroi. Derrière, Patrick lui demandait de bien se pencher en avant. Elle avait alors la tête contre la glace, au dessus de l’éjaculation. C’était dans cette position que Patrick se mettait à lui lécher son anus ainsi offert. Au fur et à mesure de la succion anale, Clémence ouvrait les cuisses et les fesses et se cambrait pour mieux sentir la langue qui lui procurait un immense bonheur. L’anus bien dégoulinant, Patrick sortait alors de sa poche un petit plug anal qu’il commençait à positionner devant la rondelle de sa femelle. Tout en délicatesse, il faisait pénétrer le plug anal dans l’anus grand ouvert devant lui. Clémence avait maintenant le droit de se relever et de se retourner vers lui. Patrick admirait le pénis de sa dulcinée qui retombait petit à petit entre les cuisses de Clémence. Elle prenait maintenant le temps de remettre son tee-shirt ainsi que sa minijupe. Clémence avait eu interdiction de s’essuyer. Elle sentait que le bout de son sexe était encore tout gluant de sperme et que sa rondelle était encore toute humide de salive. Mais ce qui retenait son attention, c’était la présence d’un plug anal positionné au fond de ses fesses. Patrick vérifiait que personne n’était présent pour laisser sortir Clémence de la cabine d’essayage. Ils quittaient les lieux alors que chacun regardait une dernière fois le sperme qui maculait le miroir de la cabine. Ils en riaient tous les deux. Clémence découvrait la sensation, en public, de marcher en femme, avec en plus, un jouet dans les fesses. Son pénis humide reprenait son balancement entre les cuisses de Clémence, au gré de ses mouvements. Ils sortaient du magasin sans achat. Clémence avait bien compris qu’elle était devenu l’objet sexuel de son amant dont l’imagination semblait sans limite. Arrivés à la voiture, Clémence devait à nouveau user d’une grande pudeur pour s’asseoir sans ouvrir trop les cuisses. Dès qu’elle s’était retrouvée assise, elle compris que le plug anal lui rentrait encore plus dans le cul. Ils roulaient ainsi cette fois jusqu’au domicile de Patrick pour une fin de journée qui allait continuer dans l’érotisme et le travestissement.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk Yorumu Siz Yapın

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

kurtköy escort ankara escort ısparta escort trabzon escort ardahan escort balıkesir escort kayseri escort edirne escort çorlu escort kastamonu escort ığdır escort konya escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort porno izle sports betting bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis porno izle erdemli escort sakarya escort sakarya escort webmaster forum niğde escort ödemiş escort ordu escort osmaniye escort pendik escort sakarya escort atakum escort samsun escort sincan escort sinop escort hd porno izmir escort bayan serdivan travesti