İçeriğe geç

Une femme libre: repas entre amis.

Kategori: Genel

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Une femme libre: repas entre amis.Bonjour à toutes et à tous les Hamstérien. Suite à quelques demandes, voici la suite des aventures de Rachel, qu j’éspère vous plairont. Pour ceux qui ont manqué le début il est ici: https://fr.xhamster.com/stories/une-femme-libre-782534Bonne lecture et à vos avis. « coucou toi. Passe à la maison si tu veux, on mange une pizza avec marc. »La réponse de Barbara. Enfin, elle mais toujours 3 heures à répondre celle la. Son tél elle sais jamais ou elle l’a fourré, étonnant qu’elle lui réponde si vite.«  bof, je vais pas vous déranger si vous êtes en amoureux. »amoureux lol t’es folle ou quoi, le seul truc de bon avec lui c’est après le repas mdrLol mais justement, si tu veux un après le repas, peut il vaut mieux que je vous laisse tranquille. Non aller viens, y’a un moment qu’on c’est pas vu, et tu verra Marc c’est un grand timide, on va rigoler un peut avec lui, faut le décoincer;-)Bon ok alors, je viens depuis que tu m’en parle ça fera l’occasion de le connaître.Aller cool on t’attend. Bon, pas la sortie la plus fun qu’elle espérée, mais c’est toujours mieux que de se farcir la série télé pourrie de Tf1 du jeudi, ou envoyé spécial sur les coulisse de la propagande de daesh. Et puis, ça fait 2 mois au moins que Barbara la gonfle avec son nouveau mec. Enfin nouveaux mec, faut dire qu’en général elle est plus souvent en compagnie féminine qu’avec des hommes. Contrairement à elle, elle assume parfaitement sa bi-séxualité. Aller direction la douche vite fait et pomponage aussi rapide. Pour aller chez sa copine coquine, pas besoin de faire tout le grand tralala. Maquillage léger, sa nouvelle petite robe noire, celle qui l’a faite craquer lundi sur vente privée, une paire de bas couleur chair, et elle s’offre même le luxe de ne pas mettre de soutiens gorge. La robe le permet, même si le décolleter est ravageur avec sa poitrine opulente. Et puis elle aime bien chauffer les mecs de ses copines, tout en sachant qu’il n’ont aucunes chances, c’est sa seule règle, jamais les mecs des amies, sauf avec accord préalable bien entendu. Une paire de talons noir, fermé sur le devant, mais ouvert à l’arrière. Comme à son habitude, elle se regarde dans la glace, elle met la mains devant son visage pour le masquer, et se dis que si elle se croisait dans la rue, elle aurait envie d’elle !La soirée ne s’annonçant pas des plus torride, avant de partir, elle se dis que ça serait bien d’apporter un peut de piquant à ce repas. Alors qu’elle était prête à ouvrir sa porte d’entrée, elle retourne dans sa chambre, ouvre le tiroir de la table de nuit, fouille, et en ressort des boules de geisha. Elle les portent à sa bouche, les lèches en s’imaginant qu’elles pourrais être de belles couilles bien pleines prêtent à être vidées. Ça la fait mouiller instantanément, faut dire qu’il lui en faut peut, même parfois en journée, dans son bureau, lorsqu’un de ses clients lui plaît, et qu’elle en a marre de ce qu’il lui raconte, elle s’imagine des choses…Elle se dirige vers la glace, elle se regarde aspirer son toy, elle regarde sa salive qui s’amoncelle sur ses deux grosses boules de fer. Elle les coince entre ses lèvres, soulève sa jupe. Elle dévoile son sexe, ses lèvres déjà bien gonflées, humide, elle mouille énormément !! Parfois tellement, qu’elle à toujours dans son sac une mini robe de secours, au cas ou, au cas ou elle pense trop fort à un de ses clients qui se léverrait d’un coup sec de sa chaise, qui viendrais vers elle, l’att****rai par le coup et l’embrasserai avec fougue, comme ça sans prévenir.Au cas ou elle s’imaginerait que tout en l’embrassant il plongerait sa main sous sa jupe, qu’il la fouillerai de deux ou trois doigts directement. Au cas ou ensuite il la basculerai sur le bureau, qu’il se mettrait face à elle, et plongerai sa langue entre ses lèvres, ses lèvres charnues, gonflée de désir, qu’il remonterai jusqu’à son clito, qui est pas très gros, mais qui est si sensible. Au cas ou pendant qu’il lui boufferai littéralement la chatte, son index viendrai forcer à l’entrée de son anus dégoulinant de sa mouille et de sa bave mélanger. Au cas ou ensuite elle le verrait dégrafer son pantalon, sortir sa queue bandée, plier ses jambes jusqu’à avoir les genoux au niveau du visage, les cuisses écartelées. Au cas ou, cet homme, ce client, cet interdit, plongerai son sexe directement dans son cul, sans ménagement, sans protection. Il la baiserai sans vergogne, comme on baise une pute à 20 euros, juste pour se vider les couilles. 2, peut être 3 minutes tout au plus, et alors dans un râle de taureau en rut, il déchargerai tout son foutre dans son cul, de longs jets chaud la remplirai. Au cas ou cet homme, cet inconnu, une fois fini, fermerai sa braguette, ferait le tour de son bureau, att****rai sa veste restée sur le dossier de la chaise, et partirai en claquant la porte, comme ça, sans un mot, en la laissant le cul sur son bureau, la jupe relevée, la chatte trempée, le cul ouvert dégoulinant de semence. Tout en s’imaginant ça, et presque sans s’en rendre compte, elle s’était mise à se masturber, sa chatte coulait, sa mouille ruisselait sur ses cuisses. Pas le temps se dis elle, on verra ça en rentrant. Elle sort les boules de sa bouche, et n’a aucun mal à les faire entrer en elle. D’un coup de kleenex elle essuie les quelques gouttes de sa pré- jouissance sur ses cuisses avant que ça ne tache ses bas, l’un des inconvénients quand on ne porte pas de culotte, parfois ça se remarque. Elle réajuste sa robe, tire encore un peut de chaque côté pour bien mettre en valeur ses seins, et la voilà partie, avec ses meilleures copines en elles, qui s’entrechoque à chacun de ses pas, et qui continuent à la faire mouiller comme une folle !! Un gros manteaux longs histoire de masquer un peut tout ça dans la rue, et puis il fait froid !!Barbara habite le quartier suivant chez elle. Même si c’est à moins de dix minutes à pieds, elle préfère prendre sa voiture. Marseille la nuit, on n’y croise pas que des enfants de cœur, et même si elle habite dans les quartier sud, même si elle a parfois des fantasmes glauque, elle n’a pas envie de finir dans la rubrique des faits d’hiver pour un viol, ou même pire….Elle prend donc sa voiture, une vraie voiture de pouf. Une Mini rouge, avec les bandes blanche, toutes options sauf le mode discrétion. Elle a la chance d’avoir une place de parking à elle dans le souterrain juste en dessous chez elle, un véritable luxe en ville. Ascenseur, petit sourire au veilleur de nuit en passant devant la caméra de surveillance, et la voici partie.Direction la corniche. Le plus beau quartier de la ville. Si Barbara est une véritable branleuse, 38 ans, toujours pas de boulot, à si pardon, elle est dans l’événementiel, ce qui se limite pour elle à organiser 2 ou 3 anniversaire par ans, et encore c’est pour ses amies. Cependant elle a la chance d’avoir un père et une mère riche. Riche à millions. Son père non plus ne travaille pas de trop, politique, à la mairie et au conseil général, ce qui à Marseille se résume pour lui à gérer les appels d’offres, encaisser les pots de vin des entrepreneurs, et à de temps en temps aller faire un tour en corse voir ses amis, histoire d’être sur qu’ils le sont toujours. Barbara, ou l’exact contraire de Rachel. Ne fait rien de ses journées, mis à part du fitness et du yoga, ne s’habille correctement qu’une seule fois par semaine quand elle sort le samedi, le reste du temps c’est survêt trop large et basket. Physiquement, petite blondinette, fine, un mini 85B mais des seins vraiment très jolis qui remonte vers le ciel, un tout petit cul, bombé comme deux pommes verte et dur comme du fer. Le seul maquillage qu’elle porte c’est du rouge à ongle, enfin du vernis transparent à ongle. Elle n’aime pas se faire remarquer, elle n’aime pas plaire plus que ça, et pourtant elle a un corps de folie, elle est coquine à souhait, et peut être encore plus branchée sexe que elle, et c’est bien le seul point ou l’on pourrai dire qu’elle sont sœur, le même goût pour le sexe intense, certains diraient vulgaire. Ses plans cul elles les trouve sur internet, quand Rachel elle, aime être draguée en vrai. Véritable fan des sites de rencontres, elle est inscrite sur tous, et elle a quasiment tous les soir un nouvel amant, ou une nouvelle maîtresse dans son lit. Si Rachel n’aime pas les plans vraiment régulier, elle aime quand même bien revoir, mais a intervalles irréguliers, les mêmes gars. Barbara elle, collectionne, elle en est fière, sur un de ses sites de rencontres, elle cumule 235 témoignages !! Elle a même un site ou elle s’expose, sans visage, dans des positions explicite à souhait,à chacune de ses nouvelles rencontres en photo et vidéo, et ou elle fait une petite critique de son amant du jour : pas assez ci, trop ça, bon coup, bidon…..Rachel arrive devant le portail de son amie. Deux coup de klaxon bref et un long, c’est le muğla escort code pour les invités. Elle est face au portail en fer forgé, d’une hauteur immense il cache le joyaux qui lui sert de maison. En pleine ville, une fois le mécanisme automatique en action, on découvre une villa dans un style oriental, palmier en boules qui entoure la piscine à l’extérieur, piscine qui se trouve en prolongement d’un merveilleuse terrasse en bois d’ébène. Tout est exiguë, en ville vous ne pouvez pas avoir 3000 mètres de terrain, mais parfaitement conçue pour en avoir l’impression. Elle avance sa voiture dans la petite allée jusqu’à se garer devant la porte d’entrée. Elle fouille sa boite à gant pour récupérer un sac contenant une bouteille de vin blanc qu’elle à apportée. Lorsqu’elle relève les yeux, elle voit un homme sur le pas de la porte, grand sourire au lèvres, Marc, tel que le lui a décris Barbara. 45 ans, grand, très grand, 1m90, costaud, pantalon en lin écru, en chemise manche courte qui moule ses biceps et ses pectoraux à la perfection. C’est un ancien joueur de rugby, sauf que lui, une fois à la retraite, contrairement à beaucoup de sportifs, il ne c’est pas laissé aller. C’est un très bel homme !!! Cheveux mis long d’un brun quasiment noir, barbe de trois jours toute aussi foncée, il doit être italien se dis elle. En l’espace d’une demi seconde, à la vue de Marc, elle se surprend elle même à avoir les seins en émois, ce qui lui fait durcir ses tétons comme lorsque elle est très excitée. Avec sa petite robe, et de sur crois ils sont libre, elle ne peut pas le cacher, et même on ne vois que ça. D’humeur joueuse, avant de sortir de la voiture, elle enlève son manteaux, même si il fait froid, elle a envie de sortir le grand jeux. Marc se rapproche de la voiture, et comme si elle était la princesse de je ne sais ou, il viens lui ouvrir la porte. Elle en profite, elle sort une jambe, laisse l’autre bien à l’intérieur, et elle lui dévoile une vue plongeante directement sur son sexe parfaitement épilé au laser. Pas un poil qui ne dépasse, et de plus, avec les boules qui n’ont pas arrêtées de se taper l’une à l’autre pendants le voyage, de belles lèvres bien gonflée !!!Mais quel con !!!!! Voilà ce qu’elle c’est dis !!! au lieux de la mater, ce con la regarde droit dans les yeux !!!!! :- Bonjour Rachel, Marc enchanté.- et bien de même Marc.- Venez allons vite à l’intérieur, je ne voudrais pas que vous attrapiez froid. – Laisse tomber le vouvoiement si tu veux bien Marc, Barbara m’a tellement parlé de toi que j’ai l’impression de te connaître depuis toujours.- D’accord. Mais j’espère qu’elle t’a dis du bien, et qu’elle ne t’a pas tout raconter non plus.- On ne se cache pas grand chose tu sais. Et surtout pas ce qui n’est pas racontable.- Heu, Heu très bien… aller rentrons vite…Le grand gaillard tout intimidé !!! Quel paradoxe !!! Chose complètement fausse, Barbara lui avait juste dis qu’elle était bien avec ce nouveau mec, qu’il baisai pas super parce qu’il osé pas, mais qu’en dehors de ça c’était un amour. Elle voulais juste voir à quel point il était coincé, et effectivement y’a du boulot. Une chose est sur, si il veut garder son amie, il va falloir qu’il se libère vite fait, sinon ça durera pas avec elle.En passant la porte, premier étonnement : la maison est nickel !! Pas que sa copine soit sale, mais en général, si c’est propre, il règne chez elle un petit bordel organisé : amoncellement de chaussures proche de la porte d’entrée, vestes et autres écharpes posées indélicatement sur le dossier des chaises, tas de courrier sur la table…. la que dalle !!! Tout est en ordre, pas un papier qui dépasse. Deuxième choc quand elle voit Barbara, en train de préparer l’apéritif sur la table basse du salon. Elle a peine à croire que c’est bien elle !!! On est jeudi soir, elle porte des talons de 10 cm d’un rouge flashy, des collants résilles, une robe toute en cuir, largement ouverte dans le dos, qui laisse deviner qu’elle aussi à fait abstraction de soutien gorge. Elle se retourne pour saluer Rachel, et la c’est carrément le grand jeux, la robe est aussi ouverte à l’avant qu’a l’arrière, et on devine presque la naissance de la pointe de ses seins tellement le décolleter est vertigineux !!! L’ouverture s’arrête à la limite de son nombril, mais elle ne fait pas du tout vulgaire, ce doit être une robe de grand couturier. Elle est parfaitement coiffée, d’un beau chignon haut, parfaitement réalisé, elle se dis qu’elle a du aller au coiffeur pour qu’il soit aussi bien tenu. Son visage est maquillé, pas à outrance, mais plus qu’a son habitude, un léger rouge à lèvres rose, un fond de teint parfait pour elle, très léger, des cils noir qui font ressortir ses superbes yeux bleu. Putain qu’est ce qu’elle est excitante comme ça !!! je la dévorerez de suite la comme ça !! c’est ce que c’est dis Rachel en la voyant ainsi.- Ma chérie !!!! Waouh tu nous à sortis le grand jeux ce soir !!!! Je t’aurai croisée dans la rue je t’aurais pas reconnue de suite !!!- Aller viens la au lieux de dire des conneries, et viens embrasser ta copine préférée !!- Tes désirs sont des ordres ma belle !Elle s’embrasse comme deux amies, mais comme deux amies qui de temps en temps sont autre chose que des amies. Comme deux amies qui parfois traverse la limite de la bienséance. Elles s’embrassent juste aux bord des lèvres, Barbara pose sa main sur la cuisse de Rachel, pendant qu’elle lui glisse le bras derrière le dos, et en profite pour toucher sa peau. – Ne commencez pas à me toucher comme ça Madame la juge, ou je vous colle un procès.- Arrête avec ça, je suis pas juge, et puis y’a des fois ou tu t’en plein pas!!- Non c’est sur, y’a même eu beaucoup de fois ou je ne m’en suis pas plein… Et ça fait d’ailleurs un moment maintenant… Lui glissa Barbara dans le creux de l’oreille, tout en remontant légèrement sa main sur sa cuisse, jusqu’à glisser à la lisière de ses bas, juste sous ses fesses.L’espace de cet instant de retrouvaille, elles en avaient presque oublié Marc, qui d’un raclement de gorge leurs fit comprendre qu’il était la. Elles se retournèrent vers lui, puis se sont regardées dans les yeux est se mise à rire à pleine gorge !!!! Encore un peut et elles auraient oublié sa présence et se serait embarquée de suite vers des jeux moins conformes aux attentes d’une soirée entre amis.aller, asseyez vous, on va boire le verre de l’amitié, et ça fera venir le livreur de pizza. Marc met toi sur le fauteuil, nous on se met à côté sur le canapé on a plein de chose à se raconter , et puis tu aura face à toi les deux plus belles femmes de Marseille !!C’est clair, que ce soir, entre la nouvelle robe de Rachel, et Barbara qui est déjà à moitié à poil, Marc ne risque pas de se plaindre!Il est assis sur le fauteuil en face d’elles, bien installé, les jambes bien croisées, parce que si il avait su, il aurait mis un jean. Le lin c’est beau, c’est classe, mais c’est assez souple comme matière, et comme il ne porte jamais de caleçon, et bien il a bien du mal à cacher sa demi érection qu’il a depuis l’arrivée de Rachel. Et quand on a un sexe de 22 cm, même à demi bandé, ben c’est dur de le cacher. « Qu’est ce qu’elle est bandante!!! Elle a des seins énorme, elle pointe comme c’est pas permis, et en plus, j’ai bien vu à la voiture, cette salope ne porte pas de culotte!!!! j’ai fait style je regarde pas mais j’ai capté de suite!!! »Marc cache bien son jeux, sous ses airs de pas y toucher, il profite bien du spectacle ! Qui pourrais lui en vouloir, il a devant lui deux superbes nanas, habillées sexy à souhait, qui commence à rire fort, le vin blanc aidant. Il est un peut mis à part, mais ça ne lui fait rien, il en profite pour fantasmer. A son age, il a toujours la même envie depuis son adolescence, depuis sa découverte de la sexualité, il a envie d’avoir deux femmes pour lui. Pas toute une vie, non juste pour un soir, pouvoir connaître l’effet que ça fait d’avoir deux bouche sur son sexe, puis une sur son gland et une autre qui traîne sa langue sur ses couilles….. Il reviens à la réalité de suite !!! Barbara :- dis donc marc, ça va ? Tu ne dis pas grand chose dis moi. C’est à ce demander si tu ne serait pas mieux devant la télé à regarder ton rugby.- Heu…. non… bien sur que non ma chérie. Je suis bien la avec vous, je vous écoute parler, j’ose pas vous interrompre.- Et bien vas y Marc, dis Rachel, donne nous ton avis puisqu’on te le demande.- Bon ok je suis démasqué, je n’étais pas vraiment la, je pensai à un truc pour le boulot demain.- Le boulot ? T’a deux nana qui discute à moitié à poil, qui viennent de se siffler 1 bouteille de vin blanc, devant toi et toi tu pense au boulot !!! Et ben t’en a trouvé un drôle la Barbara.- Non mais laisse le tranquille, il ne se rend pas compte de sa chance !!- Excusez moi les filles… sauvé par la sonnerie du portail :«  c’est les pizza j’y vais !!! » escort muğla dit il en se levant d’un bon de son fauteuil, ravi d’avoir écourté cette conversation. Sauf qu’il n’a pas réfléchis à une chose, en s’imaginant les deux en train de s’occuper de lui, lui ai monté un belle érection !!! Sa queue, une fois debout, tendait son pantalon comme le mat d’un voilier !!! il ne s’en rendis compte que lorsque les deux nanas complices un diable face à lui explosèrent de rire !! – A oui je vois le boulot !! vas falloir qu’on en parle ce soir de ton boulot mon chéri !! rassis toi, j’y vais, le livreur va prendre peur !!- je suis vraiment confus….Dit il en reprenant sa place en posant les mains sur son sexe. Barbara enfila une veste, et sortis de la maison pour aller chercher les pizza. Le livreur y gagne au change. – Ne soit pas gêné Marc, tu sais, ça arrive de s’exciter en pensant à un truc. Moi même ça m’arrive très souvent quand je m’ennuie.- Oui mais quand même… ça se fait pas…- Aller arrête, en plus t’a deux bombes face à toi !!!- ça c’est sur, je peux pas dire le contraire…- alors, profite, et moi j’aime quand les hommes bande pour moi, c’est gratifiant tu sais !! et puis ça m’excite moi aussi, surtout quand ils ont une sacrés queue comme tu à l’air d’avoir !!! Barbara ne m’a pas tout raconté en détail la vilaine !!- eu… Merci… enfin je crois c’est ce qu’il faut dire….- Non !! la vraie réponse d’un vrai mec aurait été tu veux la voir ma grosse bite !!!- Jamais je me serai permis…- Putain, mais c’est quoi ton problème ? T’es un ancien rugbyman, ne me dis pas que tu parlé comme ça, aussi timide, dans les vestiaire avec tes potes !!!- non… c’est sur….- ben alors pourquoi tu te lâche pas la avec nous !!! on a pas l’air cool et ouverte comme nanas ?- Si…- Alors vas y parle nous comme à tes potes, laisse tomber les simagrées !!!- je vais essayer…Barbara reviens les bras chargés de pizza. C’est tout elle, ils sont 3 mais elle à commandé 6 pizza, de peur de manquer.Pendant qu’elle les pose sur la table et qu’elle les appelle pour venir manger, avant de se redresser, cette fois ci plus aucune pudeur, elle écarte largement les cuisses, et montre bien sa vulve à Marc. A peine il n’a pas voulu regarder, se dis elle, et bien maintenant il n’a pas le choix. Marc plonge ses yeux, et il n’en reviens pas. Elle a la chatte ouverte !!! trempée !!! il la voit !!! il voit un fin fil dépasser d’elle !!! sa chatte est sublime !!! Charnue comme il aime !!! Sa queue regonfle à son maximum instantanément. Il lève les yeux pour regarder Rachel dans les siens, et il la voit en train de se mordre les lèvres ! Il deviens fou à l’intérieur !! – Alors vous venez ou quoi ?- Oui ma chérie on arrive. Encore une fois sauvé par le gong l’ami Marc.- Installe toi Marc, en bout de table. Rachel, viens m’aider à la cuisine, pour porter la salade et les couverts.- J’arrive ma belle.- Alors t’en pense quoi?- Je pense qu’il a un sacrée engin ma cochonne!!! Je comprend pourquoi tu me l’a caché comme ça !!- Putain arrête, j’ai jamais connu une queue pareille, mais il manque un truc, il a peur on dirai. Tu vois c’est pas que c’est pas bien, mais il a pas la niaque, il y vas pas a fond comme j’aime. Tu vois ce que je veux dire ?- Oui je vois, il te démonte pas quoi !!!- Ouais, on dirais une meuf des quartiers qui parle, mais c’est ça. Tu me connais j’ai besoin d’action moi, comme toi.- Tu lui a dis ?- oui j’arette pas !!! mais rien n’y fait, c’est toujours pareil. On dirais un petit vieux au pieux !!! Tu me connais, ça va pas le faire.- Ben écoute, on a cas lui montrer.- Lui montrer quoi ?- Comment on fait quand on est toute les deux, comment on s ‘y prend pour s’occuper d’une belle petite salope comme toi !- Arrête, il sait pas encore que je suis bi.- Et tu compte lui mentir longtemps ?- Je lui ment pas je lui ai pas dis c’est tout.- Aller laisse moi faire, on va le rendre dingue ton grand timide. Et vu ce qu’il a vu tout a l’heure, ça devrait pas prendre longtemps.- Il a vu quoi ?- Ça !!Elle soulève sa jupe, et montre la vue qu’a eu Marc 5 min auparavant. Barbara la connais par cœur. Elles sait que sa copine aime faire sa salope. Elle plonge sa main sur son sexe, et elle sent sa mouille qui coule. – On le fait ?- On le fait.- Tu m’excite quand tu porte pas de culotte comme ça Rachel, tu sais que ça me rend folle !!- Oui je le sais. Et toi t’a quoi en dessous ?- Rien juste les collants.- Attend viens voir.Elle att**** des ciseaux qui traîné sur le comptoir, tire sur le collant de Barbara au niveau de l’entre jambe, et découpe une belle fente au niveau de la sienne. – Voila ma salope, la tu est prête !! – Tu vas me rendre dingue toi un jour tu sais !- Mais non t’es aussi folle que moi, et je compte bien que ce soir c’est ton nouveaux mec qu’on va rendre dingue !! tu m’autorise à profiter de lui ? – Du moment que je profite de toi bien sur, vas y sert toi !!- Aller retournons y.Tout en retournant au salon, les deux amies amantes, se peloter les fesses l’air de rien, mais ça n’échappa pas à Marc, qui, sous la table, et la pression de sa queue toujours aussi dure, avait défait un bouton de son pantalon pour y être un peut plus à l’aise.Les filles se mettent à table devant lui, du même coté. Barbara juste à sa droite, et Rachel contre elle. Au cour du repas, les filles, et surtout Rachel, harcèle Marc de questions, son passé en tant que sportif de haut niveau, son enfance, son parcours, ses passions. Une accumulation de banalité, que l’on fait tous entre amis, lorsque l’un ou l’autre vous présente son nouveau compagnon de route, pour sonder le terrain.Sauf qu’au bout d’un moment, il remarque une chose bizarre. Barbara ne parle plus du tout, elle semble être ailleurs. Pourtant, d’habitude, elle est assez bavarde, voir même saoulante à vrai dire. Et la ce soir, a ce moment précis, elle ne dis plus rien, elle semble ailleurs. – Ça va ma chérie ? Qu’est ce qui t’arrive ?- Rien rien, je vous écoute. J’aime le fait que vous fassiez connaissance.- Elle aime surtout que je te découvre je pense. Elle aime que l’on partage le même avis sur un homme, ou sur une femme.- Comment ça ?- Et bien, pendant longtemps, plus jeune, nous nous échangions les mecs.- A bon ??? non je ne vous crois pas… C’est vrai chérie ?- Oui bien sur que c’est vrai, Rachel ne ment jamais !- Et bien ça, je pensai que ça exister que dans les films !! que c’était une légende les copines qui s’échange de mec.- Non non, c’est bien vrai Marc, répondis Rachel. Et y’a pas que ça qui est vrai, et que l’on ne voit pas que dans les films.- A bon, et quoi d’autre ?- Ça par exemple.Rachel se tourne sur sa chaise, att**** le coup de Barbara pour la faire se retourner vers elle, elle glisse la main sur ses cheveux. Barbara en fait de même. Elles se rapproche l’une de l’autre, approche leurs bouches, leurs lèvres se frôlent, s’entrouvre, elles se cramponne chacune à la nuque de l’autre, et se délivre un baisé digne d’un film des années 50. Un long baisé, plein de sensualité, elles ferment leurs yeux.Marc voit la main de Rachel glisser dans le dos de sa chérie. Elle s’immisce entre la bretelle de sa robe et sa peau, elle l’a fait glisser jusqu’à être coincer par son coude. Elle en fait de même de l’autre côté. Barbara se retrouve le dos nu face à Marc qui ne crois pas ce qu’il voit. Il reste bouche baie. Il ne sais quoi dire, il ne sais comment réagir, qu’elle réaction doit il avoir ? Il décide de ne pas bouger une oreille. Il ne peut pas en dire autant de son sexe, qui est dur comme un roc.Rachel prend les devant, elle le regarde et lui dis »profite, tu verra pas ça tous les jours. »Elle se redresse, prend la main de Barbara, et la guide vers le fauteuil. Elle la suit sans dire un mot. Elle la fait s’asseoir sur son siège, qui à ce moment la ressemble aux trône d’une reine. Au trône de deux reines. Elle fait glisser le haut de la robe de Barbara, lentement, en la regardant droit dans les yeux, comme pour confirmer son envie de faire ça devant lui. Son regard lui répond » oui évidement, c’est pour ça que je t’ai dis de venir ce soir »Rachel découvre ainsi la poitrine, petite, mais gonflée de désir de son amie. Ses pointes sont tendues, vers le haut, comme si ils faisait moins dix degrés à l’intérieur de cette maison, alors qu’au contraire la chaleur ne faisait qu’augmenter. Elle adore les seins de Barbara, depuis le premier jour ou elle les a eu. Et même si c’était il y a bientôt vingt ans, il sont toujours aussi dur et ferme, ils ont même gagné en beauté avec le temps elle trouve. Elle n’y tiens plus, elle en a trop envie. Elle passe derrière le fauteuil, se penche en avant, pose ses mains sur les poignés de sa complice, et remonte doucement mais sûrement le long de ses bras, dépasse les coudes, continu jusque son coup, Barbara penche sa tête en arrière comme pour lui offrir plus d’espace de caresse. Puis elle muğla escort bayan redescend, passe ses deux mains entre ses seins, les contourne pas le bas, pour venir au final les att****r à pleine main !!! Barbara lâche prise, laisse reposer le haut de son crane contre elle, et gémis. Un petit cris, presque imperfectible, mais tellement libérateur à ce moment la. Marc lui n’en loupe pas une seule miette !! Tel un enfant devant son premier spectacle de cirque, il a les yeux grand ouvert, et profite de ce show que lui offre cette amie décidément bien plus coquine que ce que sa chérie avait bien pu lui dire.«  Marc, regarde bien ce que je vais faire à ta chérie. Regarde bien ce qu’elle aime. Après ça, tu ‘aura plus aucune excuse pour ne pas la faire jouir comme il faut !! »Après l’image, le son !! il n’en reviens pas, il se demande quand est ce qu’il va se réveiller. Il se demande s’il n’aurait pas trop abusé de bière cet après midi.Rachel, se redresse, et sans aucune pudeur, att**** la fermeture éclair derrière sa robe, la descend en fixant droit dans les yeux un Marc qui lui paraît à cet instant proche d’une anémie, et la laisse tomber d’un seul coup au sol, pour se retrouver ainsi juste avec un porte jarretelle très fin en dentelle noire et ses bas couleurs chair que l’on devine à peine grâce au lisière. Ses seins sont énorme, elles à envie que marc vienne les lui pétrir avec ses grosses mains caleuse, mais chaque chose en son temps. Ce soir le but c’est de lui montrer comment rendre dingue sa copine.D’un geste brusque, elle défait le chignon de Barbara, et libère ses cheveux. Elle en att**** une bonne poignée, et tire dessus pour la faire se lever de son fauteuil d’un coup sec.- Enlève ta robe maintenant, ça suffit les enfantillages.- Oui Rachel. Comme tu le voudra.- Comme je veux tu dis, et bien commence donc par t’allonger sur le sol, comme une bonne petite chienne !!!Barbara s’exécute sans rechigner. Jamais Marc n’aurai pensé ça d’elle. Elle qui est si sure d’elle, si habitué à ce que tout le monde se mette à plat ventre pour elle, la voici limite aux ordres de Rachel.Elle enlève sa robe, qui tombe sur ses chevilles, d’un geste, avec la pointe de son pied, elle l’envoi valser en direction de Marc, et elle vient s’échouer à côté de lui. Ça le rend dingue, voir ses deux femmes, totalement nues, ou presque, Rachel avec ses bas, et Barbara avec ses collants, devant lui. Ils se dis qu’enfin, voilà le jour de la réalisation de son fantasme !! Barbara s’allonge sur le dos, les jambes pliées les pieds bien à plat sur le tapis du salon, elle écarte les cuisses face à lui. Il découvre son collant totalement ouvert sur son entre jambes. Une belle découpe qui laisse apparaître cette chatte qu’il aime tant lécher !!! Une petite chatte toute fine, aux lèvres parfaitement lisse, juste surmontées d’un petit toupé de poil bien au dessus de son clitoris, qui lui par contre n’est pas petit. En effet, son clito et disproportionné comparé au reste de son corps, si tout est fin et léger chez elle, lui il est boursouflé, tendu, on dirai la pointe d’un doigt, quasiment une phalange d’un petit auriculaire !!! Il aime lui titiller. Mais il n’est pas le seul, Et déjà Rachel se rapproche de lui.Elle fait le tour, fait un clin d’œil au passage à Marc, se retourne, pour lui montrer ses fesses, Puis elle se met à genoux se recule un peut, jusqu’à effleurer ses jambes avec son gros cul. Elle se penche en avant, laissant apparaître à marc sa vulve coincée entre ses cuisses. Elle plonge sa langue sur la chatte de Barbara, et commence la faire aller et venir entre ses lèvres, de son clito, jusqu’à son cul. Barbara ne tiens plus, elle aime ça bien sur, mais pas que !! les préliminaire ça va bien 5 minutes avec elle, et ça Marc ne l’a pas compris !!Lui, il bande comme un fou !!! si il n’avais pas osé jusqu’à présent, il voit ses deux nanas bien occupées entre elle, et il ose enfin se lâcher un peut. Il défait les deux dernier boutons de son pantalons, et libère ainsi sa bête. Une queue énorme. 22Cm, d’une largeur à faire pâlir un sénégalais. Il commence à se masturber doucement. Juste un peut, il ne voudrais pas tout gâcher en jouissant vite, il est tellement excité, qu’il pourrais cracher en moins de 2 minutes devant un si beau spectacle !!!- Putain Rachel, vas y maintenant !!!!- Quoi vas y qu’est ce que tu veux ?- Tu le sais bien !!!!!- Non dis le moi !!- Défonce moi !!!! Baise moi putain !!!! fait de moi jouir comme une dingue !!!!!Rachel se redresse :- Regarde Marc, regarde ce qu’elle aime ta nana.- Aller bordel vas y !!!!Marc se redresse et rapproche un peut son fauteuil.Rachel reste un moment bloquée devant lui. Sa queue lui fait envie !!! Elle aimerait prendre son membre en bouche. Elle aimerait qu’il la force à l’engloutir en entier jusqu’à en avoir des hauts le cœur !!! Mais elle doit d’abord finir de s’occuper de sa petite nympho de copine d’enfance !!Elle glisse d’abord deux doigt dans sa chatte, toujours aussi serrée, malgré la grosse queue qu’elle se paye en ce moment. Mais c’est pas grave, pour ce qu’elle vas lui faire pas besoin de plus. Accroupie devant elle, elle repose ses fesses sur ses cuisses. Elle commence a appuyer de plus en plus fort a l’entrée de son vagin. Barbara râle de plus en plus. Elle se tortille. Comme une épileptique en pleine crise.- vas y oui !!!- c’est bon la ma salope ? Tu vas jouir hein !!!- ho oui putain de merde !!!!! y’a que toi qui sais me faire ça !!!- tu va gicler ma salope !!! je vais te faire gicler !!!Elle regroupe ses doigts, trois maintenant, elle rajoute un peut de salive, et commence à vraiment y aller. Elle rentre et sort d’elle sans aucun ménagement. On entend le clapotis de sa chatte trempée a chaque fois que ses doigts revienne pour la pénétrer. Rachel ne tiens plus elle aussi, elle à envie. Elle glisse sa deuxième main sur ses seins. Elle joue avec, elle les serre, les remonte, puis les relâches. Ils ballottent comme quand elle se fait baiser vigoureusement.- tu veux ton compte ma chienne ?- Oui vas y putain j’attends que ça depuis des mois !! baise moi !!!!!- Je vais te démonter putain !!!Ni une ni deux, Rachel crache sur sa main, crache sur Barbara, et elle glisse en même temps deux doigt dans sa chatte, et deux doigt dans son cul !! Barbara tressaute, et lâche un énorme » Ho Oui !!!!!!!! »Rachel accélère le rythme, plus vite, plus fort !!!!! – Haaaaaaaaaaaaaa !!!!!!!!!!!- vas y gueule salope !!!!! lâche toi vas y !!!!!!- Ouiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!!!!!! Putainnnnnnnnnn !!!!!!!!!!!!D’un geste brusque, elle repousse la main de Rachel, et la en l’espace de deux secondes, le tapis est inondé !!!!! Un, deux puis trois jets !!!! Énorme, comme si elle n’avais pas pissé depuis une semaine. Mais ce n’est pas de la pisse, mais bel et bien sa jouissance !!!! C’est une femme fontaine, pas tout le temps, seulement quand on sais bien si prendre !!!!! et la Rachel qui la connais bien à fait exactement ce qu’il fallait pour !!!!A cet instant, Barbara jette un coup d’œil à Marc. Il est en train de se branler comme un dingue !! sa queue est énorme !!! elle le voit d’un coup changer de visage, fermer les yeux, elle comprend ce qui va arriver. Alors elle se jette sur sa queue comme si il ne rester que ça a manger sur terre. Elle engloutit son gland, énorme, elle à presque du mal à ouvrir assez grand la bouche. Elle repousse sa main, met la sienne à sa place. Elle n’arrive même pas a en faire le tour !!!! Elle le branle une fois, ou deux, et au moment ou elle entend Marc pousser un grand cris de satisfaction, elle sent toute sa sève venir dans sa bouche, ou plutôt dans sa gorge !!! Elle aime ça, elle aime son foutre !!!! elle ne le connais pas mais ce moment elle l’apprécie comme une folle. Il lui lui glisse la main dans les cheveux comme pour la retirer, mais elle résiste, elle aime trop sucer son gland a bon goût de foutre !!! Elle aime faire sa salope comme elle dis souvent.Rachel se penche, embrasse à pleine bouche son amie, encore allongée à récupérer de son orgasme, et lui transmet un peut du sperme de son homme, comme pour partager avec elle le plaisir qu’elle a eu à les faire jouir tous les deux.Puis elle se redresse, elle les regarde tous les deux, elle au sol en train de frotter son visage pour en effacer les traces de sueur. Lui dans son fauteuil, la tête penchée en arrière, en position de récupération, les yeux fermé, soufflant comme un bœuf qui viendrai de courir un marathon. Elle att**** sa robe, enfile ses talons, et se dirige vers la porte d’entré sans un mot :- Ou vas tu Rachel ?- Je vous laisse Marc.Mais attend, j’aimerai beaucoup que tu reste et que tu me montre autre chose.Assez pour ce soir, je t’ai montré ce qu’aime Barbara, alors à toi de jouer maintenant.Non reste encore, dis Barbara, tu baise avec nous !!Non pas cette fois ma chérie, amusez vous tous les deux, tu me racontera, je pense que ton sexe sur patte sait maintenant comment si prendre avec toi.Elle leur tourne le dos, et disparaît par la porte, sa robe à la main…Voilà ma petite histoire, il y a encore pas mal de pages qui la continue, si vous avez aimé dites moi le bandes de pervers. A bientôt!

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk Yorumu Siz Yapın

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

kurtköy escort ankara escort ısparta escort trabzon escort ardahan escort balıkesir escort kayseri escort edirne escort çorlu escort kastamonu escort ığdır escort konya escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort porno izle sports betting bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis porno izle erdemli escort sakarya escort sakarya escort webmaster forum niğde escort ödemiş escort ordu escort osmaniye escort pendik escort sakarya escort atakum escort samsun escort sincan escort sinop escort hd porno izmir escort bayan serdivan travesti